Mininous

Tips

Plusieurs d’entre vous m’ont demandé des conseils en matière de tenues, produits et positions pratiques pour allaiter. Je vous listerai donc ici mes essentiels et quelques conseils.

Je précise pour celles qui envisagent d’allaiter mais craignent de voir leurs seins tomber lamentablement, en mode gant de toilette détrempé, que c’est un mythe.
Certes ils pèsent plus lourds (surtout au moment des montées de lait), mais avec un bon soutien-gorge pour soulager votre dos, vous protégerez votre poitrine.

Personnellement j’ai trouvé mon bonheur sur le site enviedefraise.

Pour la nuit, j’ai testé et adopté les premiers temps, les brassières. Ca me rassurait au départ de ne pas être à nu, jusqu’à ce que je comprenne le fonctionnement de mon corps allaitant : il s’adapte aux besoins de bébé, mes montées de lait varient donc en fonction de Moon, ses besoins, ses maladies, ses pics de croissance.
Aujourd’hui je m’en passe très bien mais pour celles qui aiment dormir avec quelque chose de confortable, je vous les recommande.

Pour le jour, j’ai testé le modèle Lollypop. Je l’ai trouvé plutôt inconfortable et finalement peu pratique pour dégainer assez rapidement le matos quand Moon réclamait. J’avais l’impression d’être douée comme une éléphante avec des moufles quand j’essayais de le dégrafer. Je n’étais vraiment pas à l’aise en le portant…
J’ai donc testé un autre modèle, moins glamour je l’accorde, mais vraiment plus confortable et facile d’utilisation : le 3DLight. Bien englobant, soutenant, doux et très facile à dégrafer et rattacher discrètement.

 

Ensuite : les vêtements.

Allaiter suppose de s’habiller d’une certaine façon : simple, pratique et confortable. Et ça ne veut pas forcément dire « anti-féminité ».
Je porte la plupart du temps des hauts souples (type t-shirt et blouses, faciles à soulever), des chemises (faciles à déboutonner) et des robes conçues pour l’allaitement ou dont le haut est facile à abaisser.
Je suis une amoureuse des bodys, je porte donc ceux que j’ai qui blousent en haut, pour pouvoir dégager un sein sans problème (ceux plus fermés m’attendent sagement).

Enfin : les accessoires.

Les coussinets d’allaitement sont indispensables pour éviter les petites fuites et les traces ultra glamour sur les vêtements (notamment au boulot… hyper chic en pleine réunion DRH).
Au départ, j’utilisais des coussinets jetables mais la quantité que je jetais m’a beaucoup gênée et étant dans une démarche de réduction de nos déchets, je suis passée au coussinets lavables, en fibre de bambou. Vous en trouvez facilement sur internet.
Ils se sont avérés pratiques (ne bougent pas une fois bien calés dans le soutien-gorge), efficaces (absorbent très bien, voire mieux que les lavables), économiques et écologiques. Un petit investissement à faire dès le départ.
Au début, je conservais quelques coussinets jetables pour les brassières la nuit (plus adhérents, ils me permettaient de bouger comme je le voulais en dormant), mais n’ayant plus eu besoin d’en porter après les deux premiers mois, je n’en ai pas racheté.

Le coussin d’allaitement en revanche, s’est avéré inutile pour moi. Celui que j’avais eu en cadeau pendant ma grossesse s’est vite ramolli (intérieur en mousse) et du coup, il ne me soutenait pas pendant mes séances d’allaitement. Je m’en suis donc rapidement passé.

Pour soigner les éventuelles crevasses (oui désolée, le nom fait peur mais tout peut bien se passer..!) que vous pourriez avoir, j’ai testé une crème à base de lanoline pure. A appliquer après chaque tétée, en couche fine et elles disparaissent rapidement.
J’ai également essayé d’appliquer directement sur les blessures quelques gouttes de mon lait, la cicatrisation se fait tout aussi bien.
Quand mes seins sont vraiment irrités voire inflammés, ce qui était le cas surtout au départ (le temps de mettre en route mon allaitement, de comprendre les bons gestes et bonnes positions) et maintenant que les dents travaillent, je laisse ma poitrine le plus possible à l’air après l’avoir soignée avec la crème ou mon lait.

Pour celles qui souhaiteraient se cacher davantage lorsqu’elles allaitent, un lange ou un voile d’allaitement pour cacher bébé peut être pratique. Au début j’utilisais beaucoup les langes mais je me suis vite allégée de cet accessoire. Après tout, bébé cache mon sein en tétant.

Concernant les positions pour allaiter, je crois que je les ai toutes testées… Suivant les situations, elles me conviennent plus ou moins.
Par exemple, je n’allaite en position allongée que le soir avant le coucher, la nuit, ou pendant la première tétée du matin.
En journée, je pratique principalement la madone ou la méthode à califourchon. Parfois, nous faisons l’australienne.
Et plus rarement, il m’arrive de pratiquer la position de la louve (mais en étant dans le même sens que Moon, mon ventre au dessus du sien), quand je sens que mes canaux lactifères sont bouchés (oui, c’est glam’).

Positions allaitement
@chloloula

 

Dans tous les cas, j’ai trouvé cette image qui explique très bien comment le sein doit être pris pour que les tétées se passent au mieux et sans douleur.
Et n’oubliez pas : se faire confiance et avoir confiance en son bébé reste la clé principale pour la bonne marche de son allaitement, le plus longtemps possible/souhaité.

Prise du sein
@naîtreetgrandir

Voilà pour mes petits conseils, n’hésitez pas à partager les vôtres si vous en avez ! 🙂

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s