Mininous

Ce qui change

L’arrivée d’un bébé entraîne de nombreux changements (voire chamboulements) dans sa vie de femme et de couple. Certains auxquels on avait bien pensé et d’autres que l’on n’avait pas vu venir.

Pour nous, plusieurs choses ont changé et cela a été plus ou moins facile à gérer au premier abord.

Le sommeil
Même si j’ai eu pas mal d’insomnies au cours de ma grossesse, mon sommeil s’est vu encore plus perturbé à l’arrivée de Moon, qui nous réveillait environ toutes les 2h le premier mois. Mon mari essayait de s’éveiller avec moi pour me soutenir psychologiquement (il ne pouvait pas vraiment faire plus comme j’allaitais) ou m’aider pour le change et le rot mais n’y parvenait pas toujours.
L’erreur que nous faisions au départ avec mon homme, c’était de profiter qu’elle s’endorme pour faire ce que nous n’avions pas le temps de faire autrement, comme regarder un film, faire la vaisselle, s’occuper du linge ou autre.
Nous avons vite changé notre stratégie car nous fatiguions à mesure que les journées défilaient. Quand elle dormait l’après-midi, nous nous reposions en même temps qu’elle, pour récupérer un peu des nuits difficiles. Les tâches ménagères pouvaient bien attendre un peu.
Et paradoxalement, même quand je pouvais dormir, j’y parvenais difficilement au début, trop attentive au moindre petit bruit de mon bébé.
Nous avons eu de la chance car Moon a commencé à faire ses nuits à 1 mois et 1/2, avec quelques exceptions. Un vrai bonheur de pouvoir assez rapidement retrouver des nuits de 8 à 9h de sommeil.
Mais je ne saurais que trop peu vous conseiller de dormir dès que l’occasion se présente les premières semaines.

@ Margaux Motin

L’appétit
Après 9 mois à me passer de certains de mes essentiels alimentaires (le fromage c’est la vie !), je pensais que je dévorerais sans scrupules ce que je n’avais pas pu consommer pendant 9 mois. En fait, après l’accouchement, je n’avais littéralement pas faim. Bien sûr, la nourriture peu attrayante de la maternité n’aidait pas, mais même les plats que mon mari me ramenait de l’extérieur ne me donnaient pas envie.
Les premières semaines, chamboulés par l’arrivée de Moon et tellement dévoués à elle, nous en avons souvent oublié de manger (et quand on y pensait, la fatigue nous donnait parfois la flemme…).
J’ai mis un temps à retrouver l’appétit, mais je l’ai bien retrouvé !

Le quotidien
Avant, c’était plutôt bus-boulot-sport/sorties-dodo.
Mais ça c’était avant.
Maintenant, c’est plutôt couche-allaitement-éveil-sortie-couche-dodo, avec câlins et bisous en continu.
J’exagère un peu mais l’idée est là : notre quotidien n’est plus le même, tout simplement parce que nous ne sommes plus seuls. Nous avons notre tout petit être d’amour avec nous, à soigner et accompagner dans ses apprentissages au quotidien.
Notre vision du temps n’est plus la même non plus. Certaines journées passent à vitesse grand V et d’autres paraissent interminables, surtout quand bébé fait crise de larmes sur crise de larmes sans que l’on parvienne à l’apaiser (nous avons vécu cela pendant une semaine quand Moon entamait son 2ème mois de vie…. l’angoisse totale et la fatigue suprême !).
Nous apprenons à décoder les besoins de mininous, pas simple au départ mais on prend vite le pli.

@ Margaux Motin

Nous-mêmes
Pour ma part : ventre mou, vergetures dues à la perte de poids un peu brutale après l’accouchement, cellulite qui s’est incrustée, perte de mes cheveux qui ne sont déjà pas en surnombre à l’origine…
Nous devons composer avec un nouveau corps, celui de Maman, apprendre à l’aimer, l’accepter comme il est et le remodeler petit à petit si on le souhaite.
Je pensais reprendre mon sport dès le feu vert donné par le médecin, soit 2 mois après la naissance de Moon.
Finalement, j’ai rencontré 4 professionnelles différentes après mon accouchement (une ostéopathe, une kiné, un médecin et une sage-femme), qui m’ont toutes conseillé la même chose : attendre d’avoir fini mes rééducations (du périnée et abdominale), avant de reprendre le sport. Ceci afin d’éviter des désagréments comme une descente d’organes et/ou des fuites urinaires.
Je n’ai pas eu de rééducation du périnée à faire et j’ai presque terminé ma rééducation abdominale. Ça n’aura pas été du luxe et pourtant, mes abdos étaient bien tonifiés avant ma grossesse. J’ai réalisé qu’elle avait réellement impacté mon ventre et ses organes.
J’y vais donc progressivement dans ma remise en forme, pour qu’elle soit la plus efficace et saine possible.
En gros, il faut compter entre 3 et 6 mois avant de pouvoir reprendre une activité sportive régulière et intense après une naissance, suivant la façon dont s’est passé l’accouchement et les rééducations nécessaires. En attendant, patience et indulgence 🙂

@ Mathilde Morieux

J’ai aussi vu ma sensibilité se dévoiler. Avant, je pleurais très peu, je cachais mes faiblesses. Après la naissance de Moon, mes émotions étaient exacerbées par le chamboulement hormonal provoqué par l’accouchement et l’allaitement. Je pleurais en la regardant, en repensant à nos 9 mois passés rien qu’entre nous, ou même pour rien.
Aujourd’hui, je suis plus souvent émue et je me laisse aller plus facilement à mes émotions.

Autre chose qui a changé chez moi depuis la naissance de Moon : je me pose davantage de questions sur l’écologie. Cela peut paraitre bizarre mais j’ai envie de lui transmettre des gestes plus sains, des façons de faire plus en harmonie avec notre planète. Alors on réduit progressivement nos déchets, en remplaçant les cotons par des lingettes lavables et mes coussinets d’allaitement jetables par des coussinets lavables. On s’interroge aussi sur le passage aux couches lavables les weekends (car en semaine elle serait à la crèche = couches jetables). Je projette également de faire nos propres produits de soins et ménagers d’ici quelques semaines.

En quelque sorte, la présence de Moon me pousse à agir sur des choses auxquelles je pensais depuis longtemps, sans prendre le temps de le faire.

Le couple
Notre quotidien a changé, nos discussions tournent beaucoup autour de Moon, nous avons moins de temps rien qu’à nous, notre intimité est impactée entre autre par notre choix de pratiquer le co-dodo les 6 premiers mois de sa vie… Mais pour autant, notre amour l’un envers l’autre n’a pas changé, il s’est même renforcé.
Nous nous familiarisons chacun à notre façon avec notre nouveau rôle de mère/père, avec en toile de fond notre admiration l’un pour l’autre. Je suis fière de lui, du père qu’il apprend à être, j’aime l’observer avec sa fille et plus je le vois l’aimer, plus je l’aime.
Cette naissance nous aura fait nous découvrir sous un nouveau jour, propice à toujours plus d’amour.
Et nous tenons à nous retrouver en tant que couple. Certes l’arrivée d’un bébé nous fait nous oublier les premières semaines, mais nous réapprenons aussi à nous manquer.
Un « mal » pour un bien.

@ Margaux Motin

Notre réalité
Le premier mois, nous avons eu une vie sociale très limitée. Nous avons reçu nos familles et amis proches pour qu’ils fassent la connaissance de Moon mais le reste du temps, nous sortions très peu, trop fatigués ou peu motivés. Dès le 2ème mois, nous avons repris des petites habitudes simples comme sortir faire les courses, aller boire un thé, se promener dans un parc, aller voir de la famille, etc. Il nous aura juste fallu un petit temps d’adaptation, pour prendre nos marques.

Parfois nous devons aussi faire face aux « conseils » ou remarques d’autrui sur l’éducation, sans qu’on les ai forcément demandés. Big up à la caissière de mon Franprix, qui se permet de me dire quoi faire avec Moon sur un ton autoritaire, alors que ne lui ai évidemment strictement rien demandé.
Certains conseils se veulent bienveillants, mais quand on a sa conception de l’éducation, son idée de ce que l’on veut mettre en place pour faire évoluer son enfant, ça peut vite devenir agaçant. Il faut parfois composer (ou faire semblant d’écouter !).

@ Margaux Motin

 

Mais surtout, depuis ce 4 Juillet 2017, il y a beaucoup plus d’amour dans nos vies.
Tous ceux qui me connaissent bien savent que je ne jure que par l’Amour, comme clé, départ et finalité de tout. « Love is all« , « Love is all you need » sont mes deux mantras.
Avec l’arrivée de Moon, je suis plus que servie et je remercie tous les jours la vie pour ça.

Avant l’arrivée d’un bébé, on peut espérer que notre vie ne sera pas trop changée, qu’il n’y aura pas trop d’effets sur sa vie de couple, son quotidien, ses habitudes, etc. Mais il n’en est rien. TOUT change à partir du premier cri, du premier regard, du premier contact avec notre petit bout, mélange d’un « nous ». Et ce n’est pas une mauvaise chose du tout. Bien au contraire.

Nous voulons ce qu’il y a de mieux pour elle, lui donner tout l’amour possible, la mettre en confiance dès maintenant, l’accompagner dans le moindre de ses progrès, en faire une petite fille confiante, sereine, positive, qui n’a pas peur de l’autre et nous espérons lui apprendre à voir la beauté partout et en chacune des personnes qu’elle rencontrera.

Devenir parents, ça aura finalement été pour nous l’occasion d’apprendre chaque jour à être la meilleure version de nous-mêmes.

Alors oui, notre vie a changé, et pour le meilleur, pour Moon et grâce à elle 🌙

To The Moon and back
@ Margaux Motin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s